Carte postale au frais

Publié le par superglobules

...quand on est en hiver....on veut être en été, et quand on est en été, on veut être en hiver.....Mais vi ma p'tite dame, c'est toujours pareil. Ohhh ben croyez vous ! Alors laissez moi donc bien vous dire la chose suivante (Carole et les suivants...attention, 2ème degré ;-)  ) :

"Laissez-nous chanter, le peu d'amour qui nous reste
Sous vos ailes d'acier, oh laissez-nous chanter.
Laissez-nous rêver et s'il nous faut faire un geste
C'est à nous de décider mais laissez-nous chanter

Le temps venu solidaires,
Nous serons des milliers
Au pied des mâts solitaires
De vos bannières étoilées
Mais devant les champs de vos ruines,
Il faudra bien dire un jour où est la vérité,
Entre vos orgues de Staline
Et nos guitares en liberté"

(de bien belles paroles...un ton limite engagé...et les années 80 à son top niveau......ouarf ouarf)

 

Alors comme disait "Gold", "Laissez nous rêver"  (toujours 2ème degré là):

Publié dans la vie de supernanako

Commenter cet article

francine 28/06/2005 00:18

si le temps ne changeait pas tout le temps de quoi parlerai t-on ??>ouh dites donc ma petite madame....On parlera d'aut' choses quand la t° nous le permettra (mercredi peut être). Dites donc !  ;)p.s. : on vient de comprendre qui vous étiez réellement m'am Francine !!! hin hin hin

carole 27/06/2005 22:49

C'est à la limite de craindre du boudin!!!!Gold. C'est bien parce que vous êtes en niveau d'alerte orange depuis trois jours....qu'on vous pardonne....>mais tout à fait, "ça craint du boudin" tout court ! mais c'est du 2ème degré enfin !!!!! bah aloooors !!!! ;)